Environnement

Animation chauves-souris

La Collectivité Eau du Bassin Rennais a mené ces deux dernières années une étude sur les chauves-souris autour des retenues d’eau de la Chèze et du Canut situées sur les communes de St Thurial, Treffendel, Maxent et Plélan le Grand.

Les associations Bretagne Vivante et le Groupe Mammalogique Breton ont été missionnées pour réaliser cette première étude chiroptérologique dans l’objectif de dresser un état des lieux des populations de chauves-souris. Les résultats de l’étude ont permis de démontrer que la plupart des espèces listées en Ille et Vilaine étaient présentes sur le site de Chèze-Canut, ce qui confirme son riche patrimoine naturel.

Afin de partager nos connaissances et de sensibiliser les habitants proches des retenues de la Chèze et du Canut à la protection de ces espèces, la Collectivité Eau du Bassin Rennais propose une animation chauves-souris le 4 octobre 2019 à 20h00 au barrage de la Chèze. Cette soirée sera animée par l’association Bretagne Vivante.


Les landes du sud et sud-ouest du département de l’Ille-et-Vilaine : un patrimoine fragilisé.

Les Landes sont inscrites au patrimoine Breton, et l’Ille-et-Vilaine n’y fait pas exception. C’est dans ce cadre que le Département d’Ille-et-Vilaine souhaite conserver, protéger et valoriser les landes de son territoire. Ce travail ne pourra se faire sans fédérer le maximum de partenaires publiques (communes, communautés de communes…) ou privés (associations locales, propriétaires de landes…).  Ainsi, un questionnaire a été élaboré afin d’évaluer votre intérêt dans la démarche et recueillir vos attentes en terme de préservation de ces milieux naturels (accompagnement technique, financier…).

https://docs.google.com/forms/d/1tnzDwURTUcUuWyjrNZBmwDBX5fZH95Dw6jSo9UVS4gI/viewform?edit_requested=true


La Station Biologique de Paimpont – Université de Rennes 1 est un acteur essentiel de la diffusion de la science en milieu rural. En plus d’accueillir des centaines d’étudiants et chercheurs chaque année, notre équipe propose des activités de découverte des sciences à tous les publics (sciences participatives, visites, conférences, animations).

En 2019, un des temps forts sera l’organisation de la 4ème édition du Festival des Sciences en Brocéliande (FDSB) du 28 septembre au 13 octobre 2019. Après plusieurs années de portes ouvertes, la Station Biologique de Paimpont coordonne un événement collectif (plus de 15 partenaires) avec le soutien financier de la Communauté de Communes de Brocéliande. 

Cet événement de médiation scientifique en partenariat avec le Festival des Sciences en Bretagne (Espace des Sciences de Rennes), a pour but de créer des ponts entre la recherche, les acteurs locaux (associations, collectivités, médiathèques) et le grand public.

Ainsi, nous vous attendons nombreux du 28 septembre au 13 octobre 2019 sur tout le territoire brécilien. Au programme, on vous propose plus de 30 rendez-vous regroupés sous la thématique “les 4 éléments” au travers de sorties natures, conférences, ateliers, visites et expositions. Ces activités sont aussi en lien avec la reconstitution historique d’une Fouée de Charbonniers organisée par l’Association des Amis du Moulin du Châtenay.

Plus d’informations : Olivier NORVEZ, médiateur scientifique à la Station Biologique de Paimpont contact@sciences-en-broceliande.fr / site web www.sciences-en-broceliande.fr

Station Biologique de Paimpont – Université de Rennes 1


LUTTE PRÉVENTIVE BIOLOGIQUE CONTRE
LA CHENILLE PROCESSIONNAIRE DU PIN

L’élévation moyenne des température dans notre région favorise le développement des chenilles processionnaires du pin avec un cycle plus étalé dans la saison qu’auparavant. Vous trouverez ci-dessous les documents d’inscriptions relatifs à la prochaine campagne de lutte biologique contre la chenille processionnaire du pin.

La fiche d’inscription permet aux particuliers et aux entreprises de participer à la campagne de traitement qui aura lieu à partir de  fin septembre 2019.

Pour un grand nombre d’arbres groupés ou diffus, il est conseillé de contacter directement la FGDON qui procèdera alors à une évaluation personnalisée qui permettra d’abaisser très significativement les coûts de traitement.

Les inscriptions sont à retourner à la FGDON35 directement par le demandeur.

 

 

 

TRAVAUX DE RESTAURATION DES COURS D’EAU DU BASSIN VERSANT DU MEU

Rivière La Chèze

Dans le cadre du programme d’actions sur le volet « Milieux Aquatiques » du Contrat Territorial du bassin versant du Meu, les travaux de restauration de la végétation rivulaire se poursuivent sur la rivière de la Chèze, au niveau des territoires communaux de Saint-Thurial.

Le secteur de travaux 2018 s’étendra en limite communale entre les lieux dits : « La Jacopière » et « Les Longrais».

Date de démarrage prévisionnelle des travaux : juin 2018

Les opérations sur la végétation rivulaire consistent en une gestion sélective des boisements de berge et des encombrements du lit mineur. Il est rappelé que les produits issus des coupes sont laissés sur les berges et appartiennent aux propriétaires des parcelles riveraines du cours d’eau. Il leur est demandé d’exploiter ou d’évacuer les débris végétaux dans un délai de deux mois après les travaux.

Ce programme d’actions est autorisé au titre du Code de l’Environnement et Déclaré d’Intérêt Général, après enquête publique et par Arrêté Inter-préfectoral en date des 20 et 28 octobre 2015. Cet arrêté permet au Syndicat Mixte du Bassin Versant du Meu de réaliser des travaux et d’intervenir sur le domaine privé (cours d’eau non domaniaux) en engageant des fonds publics.

Les co-financeurs et partenaires techniques du programme : l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, la Région Bretagne, le Conseil Départemental 35, la Fédération des Pêcheurs d’Ille-et-Vilaine.

Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter le Technicien rivières du Syndicat, Monsieur Vincent BARDIN, au 02.99.09.25.48. ou au 06.68.47.24.54

    Retenues de la Chèze et du Canut : une surveillance accrue pour protéger ces sites fragiles

Lieux remarquables du territoire local, les sites très sensibles des retenues de la Chèze et du Canut sont fortement fréquentés, particulièrement l’été, occasionnant de nombreuses nuisances tant pour les espaces naturels que pour les riverains (déchets, bruits…). La signalétique mise en place vous informe de la réglementation* pour préserver  cette ressource en eau potable et son environnement naturel exceptionnel.  Des patrouilles d’agents habilités sont organisées régulièrement pour vous informer, mais également  verbaliser si nécessaire toutes les infractions constatées.  

Si vous constatez vous mêmes des infractions, signalez les en mairie. Nous ferons suivre cette information à la collectivité Eau du Bassin Rennais ainsi qu’aux agents assermentés

*Activités interdites sur le site (liste non-exhaustive)* : la baignade, le camping, les feux de camp, le dépôt d’ordures ménagères, l’organisation de manifestations festives, la circulation des véhicules et engins à moteur, les activités nautiques…

Le phosphore : un enjeu majeur sur le territoire

Parce qu’il est l’aliment favori de microalgues présentes dans les retenues d’eau, un excès de phosphore entraîne leur prolifération : c’est l’eutrophisation souvent caractérisée par la couleur verte de l’eau.

Ce phénomène  qui apparait essentiellement l’été peut, s’il n’est pas maitrisé, nuire à l’utilisation des retenues de la Chèze et du Canut pour l’alimentation en eau potable et provoquer une mortalité piscicole.

Aussi, la Collectivité Eau du Bassin Rennais a lancé une étude afin de mieux comprendre la dynamique du phosphore et de l’érosion des sols sur le territoire.

Les études réalisées par les bureaux d’étude Interface et Gradient et Limnologique ont débuté en  janvier 2018 et se poursuivront jusqu’au printemps 2019.

Les conclusions de ces travaux seront présentées aux agriculteurs et aux élus.

Contact et renseignements : Eau du Bassin Rennais, 02 23 62 27 37Protection.ressource@ebr-collectivite.fr ;  www.eaudubassinrennais-collectivite.fr